Le buzz ChatGPT

Article Mis à jour le 23/10/2023

Je réagis ici au buzz actuel sur le sujet, avec mon ADN d’artiste et sans avoir testé l’outil dont je n’ai vu que des démonstrations et la présentation ici.

ChatGPT ne fait pas encore de rêves la nuit.

Il s’en souvient encore moins le lendemain au réveil. Je m’exprime en tant qu’autrice de romans pour la jeunesse, et à ce titre je me sens moins en danger que d’autres professions peut-être. ChatGPT est un algorithme, une intelligence artificielle. La solution pour ne pas en avoir peur, c’est de ne pas être artificiels, voilà tout. Je pense à mon roman Pierres de Lune en écrivant ces lignes. C’est important, les rêves.

Je ne joue pas au foot, je n’y connais rien, et en fait d’habitude ça m’ennuie plutôt qu’autre chose. Mais est-ce que, vraiment, les tireuses de ballons pour entrainer les goals ne sont pas un progrès et n’entrainent pas les joueurs avec beaucoup d’efficacité ? Et pourtant, est-ce que Hugo Lloris ne va pas nous manquer ?

Ça n’a rien à voir. Exactement. Eh bien ChatGPT n’a rien à voir avec une intelligence. C’est un algorithme.

S’en sortir par le haut

Offrons à ChatGPT l’opportunité de nous offrir la fin du par cœur, du bachotage et de nous souvenir de ce que nous faisons ici. Une intelligence artificielle peut être entrainée, mais ne sera jamais créative ni unique. Appuyons-nous sur les machines pour libérer nos créativités, comme l’industrialisation du XIXe siècle a abouti aux retraites et aux congés payés. N’ayons pas peur. Mettons-nous en colère, et soyons meilleurs.

Suivre les algorithmes et les surveiller

Face à l’accélération des performances des algorithmes et le pas en avant que constitue cet outil, il est cependant temps comme je l’explique dans cet article de surveiller les algorithmes qui balisent nos vies de plus en plus et qui ne sont que le reflet de ceux qui les crée, et de ceux qui les entrainent en leur fournissant de la donnée, nous. Ils  vont vite, allons vite nous aussi. Nous sommes la vie. C’est à nous de la protéger et nous serons les seuls responsables s’il arrive malheur à sa magie.

Pourquoi Hugo Lloris est important

Pour comprendre il faut tenir compte à la fois du concept que j’appelle dédifférenciation totalitaire que je développe dans Enfants de Gaïa, et de ma colère contre la tendance actuelle de notre genre humain à se transformer en Narcisse.

Si une intelligence supérieure à la nôtre doit voir le jour à nos côtés un jour à venir, elle sera différente de nous et ne nous ressemblera pas. Elle sera enfant de Gaïa tout comme nous, ou ne sera pas, mais le sera à sa façon. Croire aujourd’hui qu’un algorithme que l’on a monté de toutes pièces pour qu’il nous ressemble nous dépassera un jour, c’est faire la même erreur que quand on a créé un Dieu unique à notre image. Exactement la même. Il s’agit d’une vanité insupportable qui nous rend indigne de ce qui nous est confié. Souvenez-vous ce qu’il advient de Narcisse à la fin de l’histoire. Les contes ont un sens. Toutes les histoires sont importantes.

Suite à cet article au sujet de ce qui ressemble à une hypothèse de solution de la suite de Fibonacci, ma théorie sur les algos développée dans l’article sur le bug de l’an 2000 prend son sens sous un autre jour. En effet, si Gaïa nous a autorisés, voire manipulés afin que nous développions ainsi des algorithmes à toute vitesse, il s’agissait également probablement à la fois d’un entrainement et d’un test. Nous avions besoin d’être suffisamment avancés et en même temps d’être libres de faire nos propres choix, de penser d’abord à elle ou d’abord à nous.

Il nous appartient encore de faire ce choix aujourd’hui.

Il est tout à fait possible, que ChatGPT soit, comme soit une ancienne technologie dont le code vient simplement d’être mis en ligne sur Open IA.

ChatGPT est juste un algo de texte automatique utilisé par des spammeurs ambitieux, il est capable d’aller plus vite que nous certes, pas de faire mieux.

Le spam est fort, mais dépassons le.

Le résultat, c’est que nous sommes libres de ne pas reproduire le harcèlement, il faut juste l’assumer.